La Refabrique, recherche et création autour des nouvelles manières de refaire

Les 3 axes de recherche

RÉPARER, restaurer l’intégrité fonctionnelle, esthétique ou émotionnelle d’un objet.
Pratiques : réinterprétation du Kintsugi, pratique traditionnelle de réparation japonaise, couture d’objets et restitution fonctionnelle via des outils numériques.

DÉTOURNER, envisager les rebuts mobilier tels des potentielles matières premières secondaires – ou matériaux – afin de concevoir du mobilier.
Pratiques : imaginer et attribuer une fonction à un matériau ou un fragment d’objet – plans de bois, tiroir, plans de travail, etc. – , en faire le composant d’un nouveau mobilier.

AUGMENTER, ajouter une valeur fictionnelle, fonctionnelle et esthétique à un objet.
Pratiques : Tuning et bolidage, narration d’histoires, de fictions autour d’un objet.

Les phases du projet

LA RECHERCHE
— théorique : Investigations et études des pratiques et alternatives contemporaines.
— plastique : conception, expérimentation et création de procédés de revalorisation, de nouvelles formes de refaire.
Lieux de recherche : Résidences de création, partenariats et collaborations avec des entreprises, etc.

LA TRANSMISSION
Selon les différentes actions, de la conception à la fabrication, les participants seront invités à utiliser différents outils : outils conventionnels à main et electroportatifs, mais également machines à commande numérique (fraiseuse numérique, scanner 3D et imprimante 3D).
Lors des ateliers, le public est sensibilisé à différents procédés de refabrication. Il est possible d’envisager la mise en place d’un ou plusieurs actions participatives au sein de structures intéressées.
Lieux : structures culturelles, sociales, pédagogiques, associatives, entreprises et collectivités.
Public : initié ou non, de tout age.

Temporalité et calendrier

Recherche théorique et plastique : 4ème trimestre 2017
Transmission : à partir de novembre 2017

La Refabrique est un projet global de recherche et création qui donne lieu à différents évènements : expositions, ateliers participatifs, performances publiques et diffusion d’objets. Chacun de ces évènements est à construire selon les actions menées, en collaboration avec les structures et public participants.

1ère action, septembre à décembre 2017

Résidence de création et transmission auprès de différents publics sur le territoire de la Communauté de Communes d’Osartis Marquion, soutenue par la DRAC Hauts de France.